Les populations impliquées dans la traite des fourrures de l'Outaouais au 19e siècle

La conférence aura lieu le jeudi le 2 novembre 2017 à 19 heures à la maison de la culture de Gatineau située au 855, boulevard de la Gappe, 2e étage, local 211, à Gatineau.

La région de l'Outaouais, malgré sa grande proximité avec Montréal, a été le théâtre actif de la compétition entre compagnies de fourrures dans la première moitié du 19e siècle. Plusieurs groupes ont participé à cette activité : Chasseurs et traiteurs, Amérindiens, Métis, Canadiens, Écossais, etc. La conférence s'attarde sur les relations entre ces différents groupes et le climat général qui entourait la traite de l'Outaouais.

Guillaume Marcotte est candidat à la maîtrise ès arts en Études canadiennes à l'Université de Saint-Boniface, Winnipeg. Il travaille depuis une dizaine d'années dans les fonds d'archives de la Compagnie de la Baie d'Hudson, et ses plus récentes recherches portent sur l'émergence des Métis entre Montréal et la Baie James au 19e siècle. Il a publié, en 2017, Les francophones et la traite des fourrures du Grand Témiscamingue : un dictionnaire biographique, 1760-1870, aux Éditions GID.

La conférence aura lieu le jeudi le 2 novembre 2017 à 19 heures à la maison de la culture de Gatineau située au 855, boulevard de la Gappe, 2e étage, local 211, à Gatineau.

Gratuit pour les membres du Centre régional d’archives de l’Outaouais

5$ pour les non-membres

Renseignements :info@craoutaouais.ca ou 819 243-2345, poste 3205.

 

Cette conférence est une initiative du Centre régional d’archives de l’Outaouais (CRAO).