LE PARC D’ATTRACTIONS QUEEN’S PARK – Gatineau, 6 octobre 2015  Le parc d'attractions Queen’s Park a vu le jour en 1896 pour disparaître au moment de la Grande Crise, circa 1928-1930. Il était situé à 3 kilomètres au nord-ouest de l’actuelle Marina d’Aylmer.  On s'y rendait uniquement en tramway électrique et ce, en provenance de Hull et d’Ottawa.  La Hull Electric Railway rapporte un demi-million de passagers durant l’été 1899 et jusqu’à 12 000 pendant une seule journée!  En 1906, on y retrouve entre autre, un pavillon-restaurant, un carrousel de chevaux de bois, une glissoire d’eau au-dessus d’un auditorium, un pavillon pour la fanfare, un quai avec son majestueux bateau à vapeur, l’imposant pavillon du Victoria Yacht Club et un château-labyrinthe aux 124 portes surnommé The Mystic Moorish Maze. Viendront s’ajouter, un cinéma à cinq sous, une galerie de miroirs, une salle de patinage à roulettes, et la fameuse cage à ours.

Jean Deschênes  a étudié en linguistique et en lettres à l’université McGill.  Maintenant retiré du secteur des communications et des relations publiques de la fonction publique fédérale, il s’est intéressé à un élément précis de l’histoire de la ville d’Aylmer : «Depuis que je vis à Aylmer, on mentionnait souvent le parc Queen’s Park dans les synthèses historiques de la ville, sans le décrire en détail ni le situer de façon précise.  Comme je vis sur le chemin Queen’s Park, j’ai voulu en savoir plus et j’ai commencé à accumuler tous les renseignements que je découvrais au sujet du parc d’attractions.  Une amie m’a lancé le défi d’en préparer une présentation historique et … voilà! » Monsieur Deschênes s’est vu remettre en 2015 le Prix du patrimoine de la Ville de Gatineau pour son travail de recherche.

La conférence aura lieu le jeudi 5 novembre 2015 à 19 heures à la Maison de la culture de Gatineau située au 855, boulevard de la Gappe, 2e étage, local 211, à Gatineau.

Entrée libre. Contribution volontaire. Renseignements : info@craoutaouais.ca ou 819 243-2345, poste 3205.

Cette conférence est une initiative du Centre régional d’archives de l’Outaouais (CRAO).