Liste des municipalitésAccueilListe des maires de l'OutaouaisListe des
	échevins de l'Outaouais

Robert Conroy

Fiche biographique

Naissance : 1811

Décès : 1868

Mandats

Échevin, Aylmer (1847)

Maire, Aylmer (1858-1860)

Échevin, Aylmer (1860)

Maire, Aylmer (1866-1868)



Biographie

Né en Irlande, Robert Conroy épouse Mary McConnell en 1837. En 1841, ils emménagent dans un appartement à l’hôtel British où ils demeurent jusqu’en 1845, date à laquelle ils font construire leur première résidence privée au 72, rue Principale (angle Parker).

La famille Conroy est composée de dix enfants : Robert William, Robert Hughes, Charlotte Anna, William Jackson, Edward Thomas, James, Eleonor, Maria, Ida Louise et Mary.

Nés tous deux en 1811, Robert Conroy et John Egan arrivent dans la région pendant les années 1830. Rien n’indique cependant qu’ils soient arrivés ensemble. Chose certaine, ils n’ont pas tardé à devenir très prospères et éminents. En 1831, Conroy loue un hôtel ainsi qu’un magasin sur le côté sud de la rue Principale, au coin de la rue Bancroft. Il achète l’hôtel Aylmer de Charles Symmes dans les années 1850 (aujourd’hui l’Auberge Symmes). En 1855, les Conroy se font construire une somptueuse demeure au 61, rue Principale, propriété qui demeure dans la famille Conroy jusqu’en Conroy est nommé au premier conseil municipal en 1847. Il est élu maire en 1858 pour un mandat de deux ans, reprend son poste de conseiller de 1860 à 1862 et est de nouveau maire en janvier 1866 et en janvier 1868. Il décède quelques mois plus tard, le 5 avril 1868, à l’âge de 56 ans. Il est remplacé par le conseiller William McLean au début de mai 1868.

Sa dépouille mortelle est exposée à l’hôtel British. L’histoire rapporte que le fenian qui a assassiné D’Arcy McGee se serait réfugié à Aylmer pour ensuite se dissimuler parmi les gens qui veillaient au corps. Robert Conroy est enterré au cimetière Bellevue.

Un de ses fils, William Jackson Conroy, sera conseiller de 1880 à 1882 et maire à deux reprises, de 1882 à 1884 et de 1891 à 1892. Un autre fils, Robert Hughes, sera maire de Hull?Sud de 1892 jusqu’à son décès en 1904.

En ce temps-là…

En mars 1867, le gouvernement britannique adopte l’Acte de l’Amérique du Nord britannique et, le 1er juillet de la même année, les provinces de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, de l’Ontario et du Québec forment le Dominion du Canada avec Sir John A. MacDonald à la tête du pays. Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, un conservateur, occupe le poste de Premier ministre du Québec.

À Aylmer, en 1867, les Clercs doctrinaires prennent la direction de l’école des garçons située alors à l’angle nord-est des rues Broad et Thomas. Quelques années plus tard, ils occupent une salle de l’hôtel de ville (Market Hall) à l’angle des rues Broad et Charles.

C’est également en 1867 qu’est construit le couvent Notre-Dame-de-la-Merci pour les Soeurs de la Charité, dites les Soeurs Grises de la Croix. Les religieuses y enseignent aux jeunes filles jusqu’en 1967. En 1999, l’édifice est devenu la Maison communautaire Bruyère d’Aylmer. Huit groupes, y compris les Sœurs de la Charité (S.C.O.), se partagent les lieux. Ils sont :

Centre de la petite enfance La Ribambelle Centre alimentaire Aylmer Centre communautaire Entre-nous C.L.S.C. action communautaire C.L.S.C. équipe petite enfance Équipe soutien-famille Maison Matthieu-Froment-Savoie