Liste des municipalitésAccueilListe des maires de l'OutaouaisListe des
	échevins de l'Outaouais

William McLean

Fiche biographique

Naissance : 1824

Décès : 1907

Mandats

Échevin, Aylmer (1858)

Échevin, Aylmer (1860)

Échevin, Aylmer (1862)

Échevin, Aylmer (1864)

Échevin, Aylmer (1866)

Échevin, Aylmer (1868)

Maire, Aylmer (1868-1872)



Biographie

William McLean arrive à Aylmer en 1851 avec son frère John, mécanicien à bord du premier bateau à vapeur de la compagnie Union Forwarding. William et John s’associent et achètent une propriété au 10, rue Principale, vers la fin des années 1850. Ils exploitent une tannerie et un magasin général qui demeurent en opération pendant 40 ans.

William épouse Margaret Thompson et le couple a sept enfants : William A., Jane, Mary Ellen, Louisa, George, et des jumeaux, Henrietta et Frederick.

Selon un acte notarié passé devant Me G.L. Dumouchel (no 697) en date du 16 janvier 1864, les frères McLean deviennent propriétaires de la compagnie Aylmer Union Steam Mill. Ils améliorent la scierie qui devient la plus importante de la région. Selon le recensement de 1871, cette scierie fonctionne sept mois par année, embauche treize hommes au salaire annuel de 2000 $ et produit 12 500 pieds de planches. Elle est située sur l’emplacement actuel de la marina et du parc des Cèdres. En 1890, les McLean vendent leur scierie à Robert et Thomas Ritchie.

William McLean est âgé de 34 ans lorsqu’il est élu conseiller municipal pour la première fois en 1858. Son implication dans la politique municipale dure quatorze ans et se termine à la fin de son deuxième mandat à la mairie en 1872. Au cours de ses mandats, il oeuvre sous la direction des maires Conroy, Charles Symmes et Parker. C’est lui qui remplace Robert Conroy à la mairie à la mort de ce dernier en avril 1868.

William McLean meurt en 1907, à l’âge de 83 ans. Il est enterré au cimetière Bellevue.

Sa fille Mary Ellen, surnommée Minnie, devient une artiste-peintre célèbre et quelques-uns de ses tableaux ornent encore les murs des maisons aylmeroises.

En ce temps-là…

En 1868, il y a neuf bateaux à vapeur, cinq hôtels et quatre églises à Aylmer.

En janvier 1869, le Palais de Justice et la prison sur la rue Principale sont la proie des flammes.

Le 20 août 1871, la compagnie Union Forwarding lance, malgré cela, le bateau à vapeur Jessie Cassell construit au chantier Millar à Aylmer.