Liste des municipalitésAccueilListe des maires de l'OutaouaisListe des
	échevins de l'Outaouais
Charles
	Symmes

SGDAVG - A001

Charles Symmes

Fiche biographique

Naissance : 1798

Décès : 1868

Mandats

Échevin, Aylmer (1847)

Échevin, Aylmer (1849)

Échevin, Aylmer (1851)

Échevin, Aylmer (1852)

Échevin, Aylmer (1853)

Maire, Aylmer (1855-1858)

Échevin, Aylmer (1858)

Maire, Aylmer (1860-1862)



Biographie

Considéré comme le fondateur d’Aylmer, Charles Symmes naît le 4 avril 1798 à Charlestown, au Massachusetts (É.-U.). Il est le fils du capitaine John Symmes et d’Élizabeth Wright, soeur de Philemon père. Le 6 avril 1824, il épouse Hanna Ricker, de Bath, au New Hampshire (É.-U.). La famille Symmes habite à l’angle nord-est de la rue Charles et du chemin Eardley. Charles et Hannah ont dix enfants : Abigail, Charles fils, Elizabeth, Thomas John et John Thomas (des jumeaux), Sarah Jane, Edmund, Mary, Tiberius Wright et Charles Symmes arrive dans la région vers 1819 pour travailler au poste de gérant de la Ferme Chaudière (aujourd’hui Aylmer), pour son oncle, Philemon Wright. Il ne demeure que deux ans au service de son oncle. Très vite, il réalise l’importance géographique de ce site et il fonde Symmes’ Landing (débarcadère Symmes). En 1816, il devient propriétaire d’une parcelle de terrain de 200 acres délimitée au sud par la rue Principale, au nord par le chemin McConnell, à l’est par la rue Mountain (Frank-Robinson) et à l’ouest par la rue Parker.

Il achète aussi des terrains riverains et forme une compagnie pour financer la construction du Lady Colborne, le premier bateau à vapeur à naviguer sur l’Outaouais supérieur. Il est propriétaire de l’hôtel Aylmer (connu aujourd’hui sous le nom de l’Auberge Symmes) et actionnaire de la compagnie Union Forwarding. Il s’établit définitivement sur les bords du lac Deschênes en 1830. Il y construit un hôtel et un magasin.

Le nouvel établissement prend alors le nom de Symmes’ Landing. Il devient bientôt un point de départ pour l’approvisionnement des postes de la compagnie de la Baie d’Hudson en Outaouais.

En 1831, le site est rebaptisé Aylmer en l’honneur de Lord Mathew Wentworth Aylmer, gouverneur du Bas?Canada de 1831 à 1835.

En 1848, prévoyant la création d’un nouveau district judiciaire et espérant qu’Aylmer en soit le chef-lieu, il donne à la municipalité des terrains pour construire des édifices publics ainsi qu’un lieu de rencontre pour les habitants.

Conscient de l’importance de l’éducation, il siège au premier conseil d’administration de l’Aylmer Academy à la fin des années 1850.

Il fait don des terrains sur lesquels seront érigées l’église catholique Saint-Paul, l’église presbytérienne St. Andrew’s et l’église anglicane Christ Church.

Symmes est conseiller municipal de 1847 à 1851 et de 1852 à 1855. Il est maire de 1855 à 1858 et de 1860 à 1862.

Charles Symmes occupe aussi les postes de gouverneur du comté d’Ottawa, inspecteur du revenu du district et secrétaire-trésorier de la Société d’agriculture du comté.

Charles Symmes meurt à Aylmer, le 25 août 1868, à l’âge de 70 ans. Il est inhumé au cimetière Bellevue.

En 1980, l’auberge de Symmes est rénovée grâce à un projet conjoint du ministère de la Culture du Québec et de la Commission de la Capitale nationale.